Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘pologne’

Les réponses pertinentes des CE2 de l’école St Bernard à Cambrai sur nos questions sur la Pologne.


The answers of the questions about Poland by the CE2 of the St Bernard primary school in Cambrai, France.

[blip.tv http://blip.tv/play/AYKxg0AC%5D

Read Full Post »

Jour 51 – 61 km
Premier tampon sur les passeports : l’Ukraine ! Nous sommes encore étourdis par l’incroyable accueil polonais. Le cauchemar nazi, la folie de Staline et la colonisation par les grands groupes français n’auront donc pas entamé l’extraordinaire gentillesse des habitants. Admirable pays !
Portique de douane rouillé, dindons sur la route et basse-cours de nids de poules sur l’asphalte : il va nous falloir quelques jours pour nous habituer à notre nouvel environnement. Au pied de l’Église où nous plantons la tente, Yann met beaucoup de coeur à se faire comprendre, en vain. Nous rions à chaque fin de phrase du ridicule de la situation. À ses gestes et sourires nous comprenons qu’il veut nous souhaiter la bienvenue dans son village et nous propose d’abriter nos vélos avec le sien. Nous ne savons même pas comment lui dire merci dans sa langue…


Day 51 – 38 miles
First stamp on the passports : Ukrainia ! We are still stunned by the incredible polish welcome. Nazi’s nightmare, Staline’s madness and colisation from the French corporations didn’t slow down the marvellous niceness of the inhabitants. Amazing country !
Rusted border’s gate, turkeys on the road and holes in the ground : we’re going to need a few days to get use to our new environment. We pitching the tent close to a church : Yann is trying hard to be understood. No luck. After each sentence we laugh. We understand that he wants us to hide our bicycles with its own. We don’t even know how to thank you in its language…


Read Full Post »

02/04/2011 : Jaroslaw

Jour 50
Quitter ses amis pour 18 mois sur la route, c’est difficile. Quitter ses parents, bien plus. C’est aujourd’hui la troisième fois depuis lu début du voyage, mais celle-ci laisse un goût bien amer : nous ne les retrouverons que dans un an en Asie du Sud-Est. Depuis Katowice, ces derniers jours ont été comme des vacances dans notre voyage : papa, maman et un camping-car chaud et sec, c’est un peu comme un voyage avec la maison sur son dos. On perd en authenticité, mais quel bonheur de partager un bout du voyage avec eux et rencontrer ensemble des gens comme Artur !Il nous accueille pour nos deux dernières nuits dans son pays. À la polonaise : Artur prend mes parents en voiture pour nous indiquer le chemin, la table des dimanches est déjà dressée et il a même fait venir sa belle-soeur pour traduire l’anglais. Artiste de formation, ébéniste antiquaire de métier, grand voyageur, collectionneur de gravure françaises du XVIIIè siècle, le géant polonais impose sa présence calme et humble par ses chantonnements de musiques traditionnelles. En nous expliquant le sujet des chansons il s’anime parfois pour pallier notre absence de langue commune par des mimes hilarants : fiers guerriers, belles hongroises, tristes soldats ou amours impossibles, son répertoire théâtrale est conséquent ! Connu à Jaroslaw comme le loup blanc, ancien président du Rotary Club local, ses timides sourires trahissent un homme affable et respecté pour cela. Quel dommage que nous ne parlions pas polonais : il y aurait beaucoup à apprendre de l’érudition de notre hôte.


Day 50
If it is difficult to leave our friends for 18 months, leaving the parents is even tougher. It is the third time today since the beginning of the trip : next time we see them, it will be in South-East Asia. With them on our side it was like holidays : dad, mum and a warm / dry camping-car, it is like travelling with your entire home on your back. Probably less authentic, but what a pleasure to share a bit of this trip with our parents and to meet people like Artur together !He welcomes us for our two last nights in its country. Polish-style : Artur takes my parents in his car to show us the way, a big table is already dressed when we arrive and he invited his sister-in-law to translate. He studied art and is now a cabinetmaker antique dealer. Keen traveler, the polish giant imposes its calm and humble presence by whispering traditionnal musics. While explaining the meaning of these songs he makes hilarious mimes : proud warriors, pretty girls from Hungary, sad soldiers or impossible loves, his theater is infinite ! Well-known in Jaroslaw, former Rotary Club president, his shy smiles show an affable man respected for that. What a shame that we don’t speak Polish : there is a lot to learn from the erudition of our host.






Read Full Post »

27/03/2011 : Krakow

Jour 44
Appareil photo sur le côté, plan de la ville à la main, tournée des monuments, glace par 5°C et pêche au bon plan à l’office du tourisme : de parfaits touristes dans Cracovie !


Day 44
Camera on the shoulder, map of the street in one hand, monuments tour, ice cream by 5 degres, and advice fishing at the tourism point : we are the perfect tourists in Krakow!



Read Full Post »

26/03/2011 : Kozy – Rzozow

Jour 43 – 62 km
Il résiste, il se plaint, il crie une dernière fois, mais il sent bien que c’est la fin… L’hiver est mort et ses derniers soubresauts ne sauraient être crédibles. Cette journée est froide, la pluie succède à la grêle puis à la neige. Mais on n’y croit plus, on n’y fait presque plus attention. On sent la saison y épuiser ses dernières forces alors que nous sommes au meilleur de la notre. La moue grise et mélancolique de l’hiver va laisser place à un printemps souriant !


Day 43 – 39 miles
It resists, it complains, it shouts a last time, but he can feel it is the end. The winter is dead and its last shudders could not be credible anymore. Today is cold, rain comes after the ice, then after the snow. But we don’t believe it anymore, we don’t pay any attention to it. We feel the season to deplete its last strenghts, while we are at our best. The grey and melancolic face of the winter is going to leave place to a smiling spring.

Read Full Post »

25/03/2011 : Cieszyn

Jour 42
Les parents de Karolina, Barbara et Tadeus, nous invitent à passer à l’université où ils enseignent et profiter de la connexion Internet pour publier nos articles. Du tournevis au cable tout est envisagé pour se brancher sur la toile : peine perdue, le démon du résau est contre nous. Nous finirons donc de mettre à en ordre nos octets chez Karolina à manger les restes d’hier accomodés autours d’un chili préparé par ma mère. Nous quittons cette famille si accueillante et énergique avec la certitude de se revoir dans quelques temps à Cambrai, France.


Day 42
Karolina’s parents, Barbara and Tadeusz, invite us at the university, where they teach, to enjoy the internet connexion, to publish our articles. From the screw driver to the cable, everything was tried to plug us on the web : forget it, the network’s daemon is against us. We finish then to tidy up our octets at Karolina’s place, and eat last night’s food remainings, together with a chili con carne cooked by my mum. We leave this family, so welcoming and energic, with the certitude to meet again in some time at Cambrai, France.

Read Full Post »

Jour 41 – 22 km
Contactée par le biais de l’association de jumelage Cambrai/Cieszyn, nous passons la soirée dans la famille de Karolina. Quand certains passent leur BAC dans la douleur, elle l’obtient en France avec mention dans une langue qui n’est pas la sienne. Impressionnante d’énergie et de simplicité. Nous croûlons sous les attentions : nos estomacs sont flattés de mets polonais et nous repartons les bras chargés de livres dans toutes les langues. L’hospitalité Polonaise ne semble donc pas avoir de limite…


Day 41 – 14 miles
Contacted thanks to the Cambrai/Cieszyn twinning association, we spend the evening in Karolina’s family. When some have painfully their A level, she passes it in France with the honours in a language that is not her’s. Her energy and simplicity is impressive. We’re collapsing under the goodnesses of this sweet family : our bellies are flattered by delicious polish meals and we leave heavily loaded by books in every languages. Polish hospitality seems to have no limit…


Read Full Post »

Older Posts »